Un logiciel de syndic complet pour les professionnels

Les logiciels de syndic de copropriété sont apparus pour leur grande majorité dans les années 90. Le besoin initial de la gestion de copropriété a été d’assurer les tâches comptables.
Ils ont ensuite évolué à la périphérie de la comptabilité par ajout successif de modules (Assemblée, OS,…) sans réelle architecture globale.
La loi SRU en 2005, avec notamment le nouveau plan comptable des copropriétés, le carnet d’entretien, a été le moteur d’évolutions au sein du cœur des logiciels syndic.
Mais aucun des logiciels de syndic de cette génération n’a été refondu pour intégrer dans un même environnement la base de données, l’interface utilisateur, les technologies.

Un logiciel de syndic de copropriété optimisé pour la gestion

Gesteam s’est d’emblée positionné comme Logiciel gestion syndic de copropriété : c’est dire que la gestion est au cœur du système, la comptabilité est une activité parmi d’autres mais n’est pas l’élément central.
Certes l’activité comptable est incontournable et le logiciel se doit à ce titre d’être irréprochable. Mais elle se situe en fin d’une longue chaine de production.
Aussi la gestion technique (Travaux, contrats, ordre de services, gestion de devis, gestion d’équipement, sinistre visite d’immeuble) est en amont de la gestion comptable des achats, des fournisseurs et des règlements.

De la gestion juridique à la comptabilité en passant par la facturation

La gestion juridique (Assemblée, mandat, contentieux, mutation…) permet la mise en œuvre d’apport de fonds indispensables à la vie d’un syndicat. Les fonctions comptables d’appels de fonds, d’encaissement, de relances, de facturation d’honoraires entérinent les accords qui résultent de l’activité juridique.

Gesteam est un logiciel de syndic professionnel car il unifie toutes les activités du métier et leur donne une importance équivalente.
Ce professionnalisme se retrouve aussi dans l’imbrication de la technologique au cœur des pratiques métier. Ainsi l’utilisateur se concentrer sur ses domaines d’expertises.

L’activité de syndic se distingue par sa complexité et ce à plusieurs titres.
En premier lieux les domaines couverts sont vastes et relativement éloignés les un des autres : technique du bâtiment, gestion juridique, relations administratives, gestion comptables.
Le second point est la conséquence du premier, la variété et la quantité des interlocuteurs est très importantes.